Défibrillateur en entreprise
blog

Défibrillateur en entreprise : est-ce obligatoire en Suisse ?

Almas Team

" Avec un défibrillateur, le taux de survie passe à 60% lors d'un arrêt cardiocirculatoire ! "

Chaque année en Suisse, 8 000 personnes sont victimes d’un arrêt cardiocirculatoire (source : swissheart.ch). Dans ces situations d’urgence, la présence d’un défibrillateur sur place permet de sauver des vies. Mais alors, dans les entreprises et les lieux publics, est-il obligatoire d’en avoir un ? Découvrez ce que dit la loi suisse.

 

 

Que dit la loi suisse sur l’obligation d’avoir un défibrillateur ?

Aucune loi n’oblige les entreprises à s’équiper d’un défibrillateur à ce jour. L’achat d’un DAE (défibrillateur automatisé externe) est donc volontaire pour les entreprises.

Néanmoins, l’entreprise a l’obligation légale d’assurer la santé physique et mentale de ses salariés.

L’arrêt cardio-vasculaire soudain est une des causes de décès les plus fréquentes en Suisse. Si aucune mesure de sauvetage immédiat n’est prise, les chances de survie sans défibrillateur sont minimes. Si un DAE est disponible, le taux de survie passe alors à 60% !

 

 

Qu’en est-il de la responsabilité des entreprises en cas d’accident ?

Bien que le défibrillateur ne soit obligatoire en entreprise, un arrêt cardiaque sur le lieu de travail reçoit la qualification d’accident du travail. La responsabilité de l’employeur peut alors être recherchée.

Le DAE doit compter parmi les dispositifs de sécurité les plus importants dans l’entreprise. L’achat d’un défibrillateur au sein d’une entreprise contribue à protéger collaborateurs, clients, visiteurs, etc.

 

 

Arrêt cardiaque et rôle du défibrillateur.

La défibrillation représente un maillon fort de la chaîne de survie. Elle permet d’améliorer le pronostic d’un arrêt cardiocirculatoire. 85% des arrêts cardiaques se produisent en dehors de l’hôpital (source : atousante.ch) .

Ainsi, chaque minute qui passe réduit les chances de survie de la personne concernée. Or en Suisse, les services de secours mettent en moyenne15 minutes pour arriver sur les lieux. Utiliser un DAE avant leur arrivée fait partie des premiers gestes qui sauvent à maîtriser.

 

 

S’équiper d’un DAE mais aussi se former aux gestes qui sauvent.

Il est important d’accompagner la mise en place d’un défibrillateur d’une formation.

Pourquoi ? Lors d’un malaise cardiaque, ne pas avoir les bons gestes peut avoir de lourdes conséquences. Former ses collaborateurs, c’est leur permettre de réagir rapidement et efficacement face à une situation dans laquelle chaque seconde compte.

La formation BLS-AED, destinée aux professionnels, vous apprend à :

  • identifier rapidement les signes d’un arrêt cardiaque : compressions thoraciques, sensations de brûlures, essoufflement, respiration qui s’arrête…
  • secourir la victime et appliquer les gestes qui sauvent en cas de situation d’urgence : faire un massage cardiaque ou un bouche-à-bouche, utiliser un défibrillateur, mettre la victime en position latérale de sécurité, alerter les sapeurs-pompiers et leur transmettre les bonnes informations.

 

 

Quelles précautions prendre lors du choix d’un défibrillateur ?

Acheter un DAE en ligne peut s’avérer très simple. Attention cependant aux services qui vous sont offerts lorsque vous décidez de vous en équiper.

En effet, cela implique des coûts d’installation, de maintenance, de formation des utilisateurs et d’assistance. Préférez un prestataire qui saura vous conseiller, vous accompagner avant et après l’installation de votre défibrillateur et endosser la responsabilité en cas de litige.

Partager